Projet de l’asso

De nos jours, nous constatons que le plus grand ennemi de l’homme est probablement l’ignorance. C’est de l’ignorance que nait la peur. Peur de l’autre, peur du changement, peur d’avancer, peur de ses rêves. Malheureusement, ces peurs se concrétisent par le racisme, la violence, l’immobilisme, le communautarisme. PEPS propose de contribuer à la lutte contre ces freins sociaux en permettant l’acquisition d’un esprit critique par la transmission du savoir à tous.

Nous ne pensons pas que nous détenons le savoir, nous en sommes seulement les vecteurs. Nous transmettons le savoir en permettant la mutualisation des connaissances de chacun. Chaque personne du groupe s’enrichit des autres et enrichit les autres. Dans ce sens nous encourageons chaque personne à communiquer et à s’essayer sans peur au regard de l’autre, sans peur du jugement. Un des principes de base de PEPS est qu’en formation, on a le droit de se tromper car l’erreur est humaine.

On a tous le droit à une deuxième chance car :

« L’erreur n’est pas une faute mais une source d’enseignement, d’apprentissage. »

PEPS est ouvert à tous et à toutes, il s’inscrit dans le mouvement de l’éducation populaire ainsi que celui de l’économie sociale et solidaire (ESS). La dynamique de groupe se fait dans la convivialité et le respect. Nous ferons en sorte que le moteur de ce dernier soit la solidarité et l’entraide et non la compétition. Ainsi l’ouverture d’esprit est omniprésente et permet l’expression de chacun sur tout type de sujet : expérience, culture, coutume… Cette ouverture au sens large permet le rapprochement de savoirs très différents. Ce partage encourage l’esprit d’équipe, la curiosité et la levée de certaines idées reçues comme par exemple celles qui laissent à penser que les arts et la culture sont réservés à une élite. C’est de la diversité dont dépend la richesse des échanges, des savoirs.

C’est en connaissant l’autre et en apprenant de lui qu’il est possible de ne plus en avoir peur. C’est en intégrant des compétences nouvelles que l’on découvre ses capacités professionnelles. En somme, c’est en développant ses connaissances que l’on peut progresser personnellement et professionnellement, car « savoir c’est pouvoir ».

PEPS s’implique pour :

  • Permettre le rapprochement des hommes et de leurs cultures,
  • Permettre l’accès aux savoirs, aux loisirs, à la culture, aux vacances et aux arts pour tous,
  • Favoriser l’égalité des chances,
  • Permettre une progression sociale et professionnelle pour tous.

Archives